suite


suite

suite [ sɥit ] n. f.
XIIIe; siute « poursuite en justice » 1080; a. p. p. de suivre; lat. pop. sequitus
I AAction de poursuivre.
1Dr. Droit de suite : droit qui permet au créancier hypothécaire de suivre l'immeuble hypothéqué dans les mains de tout détenteur et d'exiger de lui le paiement de la somme due. Droit par lequel un artiste peut prélever une certaine somme sur le produit de la vente publique de ses œuvres.
2(1778) Chasse Poursuite du gibier.
B(fin XIVe)
1Vx Action de suivre.
2Situation de ce qui suit, vient après (dans des loc.). Prendre la suite de qqn, lui succéder. — FAIRE SUITE À... (Dans le temps) succéder, suivre. Le vote qui fit suite à cette proposition. (Dans l'espace) prolonger. « On déjeunait dans un appartement faisant suite à la laiterie » (Flaubert).
(1665) À LA SUITE DE (dans l'espace) :en suivant derrière, en se faisant suivre par-derrière. Le cortège marchait à la suite des mariés. Marcher à la suite les uns des autres, les uns derrière les autres (cf. À la file, à la queue leu leu). Entraîner qqch. à sa suite, après soi. — Derrière, en considérant un ordre donné. après, 1. derrière. Tous attendaient : je me suis mise à la suite. (Dans le temps) Après, en suivant. après. Trois coups furent tirés à la suite. successivement. Spécialt (l'événement suivant sa cause) À cause de, en raison de. Il « s'était fait prêtre, à trente-deux ans, à la suite d'un chagrin d'amour » (Maupassant).
3Ordre de ce qui se suit en formant un sens. liaison, lien. La suite d'un raisonnement, de la conversation. cours, déroulement, fil. Plus cour. (emplois négatifs) Propos, mots sans suite, incohérents, incompréhensibles. « Il divaguait maintenant, causait tout haut de choses qui n'avaient guère de suite » (Zola).
Spécialt Le fait de suivre la même idée, le même projet. Vx ou littér. Étudier, lire avec suite, avec persévérance. « La société ne donne rien à celui qui ne demande rien, j'entends avec constance et suite » (Alain). Mod. et cour. ESPRIT DE SUITE : aptitude à suivre une direction avec constance (dans le raisonnement ou l'action). — Loc. Avoir de la suite dans les idées : tenir à ses idées, être opiniâtre; iron. être entêté. « Ce que Richelieu nommait l'esprit de suite, ou mieux, de la suite dans les idées » (Balzac).
4(1538) DE SUITE : en se suivant exactement; à la suite les uns des autres, sans interruption. « Ce premier manuscrit était écrit de suite, sans section » (Chateaubriand). Il « ne pouvait pas dire trois mots de suite sans y ajouter : C'est bien le cas de le dire » (A. Daudet). Conduire cinq heures de suite (cf. D'affilée). Longtemps de suite. — ET AINSI DE SUITE : en continuant de la même façon. « Leur flot [des Barbares] entra [...] et, après le premier flot, un autre, puis encore un autre, et ainsi de suite pendant cinq cents ans » (Taine).
5(1549) TOUT DE SUITE : sans délai, sans plus attendre. ⇒ immédiatement, incessamment; fam. illico (cf. À l'instant). Venez tout de suite ! « Il a, d'ailleurs, cédé tout de suite, sans discussion » (Bernanos). (Spatial) Immédiatement. « À Saint-Ouen, tout de suite après la barrière, à main droite » (Duhamel).
Vx, région. ou pop. (emploi critiqué) DE SUITE : immédiatement, incontinent. « Il recommença de suite » (Flaubert). La concierge revient de suite. « Afin de savoir de suite à qui ils avaient à faire » (Proust).
IICe qui suit, ce qui se suit.
1(1538; sieute 1450) Personnes qui se déplacent avec une autre dont elles sont les subordonnées. appareil, cortège, équipage, escorte, train. La suite présidentielle. « Il part, c'est quelqu'un de ma suite. — Oui, de ta suite, ô roi ! de ta suite ! — J'en suis ! » (Hugo).
(1559) Domestiques qui accompagnent leur maître. 1. gens, 1. suivant. « Sa suite se composait d'un valet de chambre, de deux gardes-malades, et de sa gouvernante » (Larbaud).
2(fin XVIe) Ce qui suit qqch.; ce qui vient après ce qui n'était pas terminé, entier. « C'est la suite du discours qui fit seulement comprendre » (Camus). La suite au prochain épisode (cf. À suivre). La suite à demain ! Suite et fin : suite qui termine l'histoire. — La suite (d'un repas) :les prochains plats qu'on va servir. « Valentin enlève les assiettes et va chercher la suite » (Queneau).
Comm. Article sans suite, dont l'approvisionnement n'est pas renouvelé (opposé à suivi) .
3Temps qui vient après le fait ou l'action dont il est question. Attendons la suite. — DANS LA SUITE : dans la période qui a suivi, après cela. ⇒ depuis. Le chef « ne demandait pas une réponse vraie mais une réponse convenable; j'en eus mille preuves dans la suite » (Alain). (1739) Plus cour. PAR LA SUITE : dans la période qui a suivi ou qui suivra. « Les ouvrages qu'il m'a été donné de composer par la suite » (Duhamel). ensuite, tard (plus tard).
4Ce qui résulte (de qqch.). aboutissement, conséquence, effet, résultat. La suite normale de ma démarche. Un projet qui n'eut pas de suite. La suite donnée à une affaire. Les suites d'une affaire. développement, prolongement. « Un éclat qui aurait eu de fâcheuses suites » (Lesage). conséquence, contrecoup , lendemain. Au plur. Accidents, troubles de santé qui se manifestent quand la cause a cessé d'agir. Les suites d'une maladie. séquelle. — DONNER SUITE À un projet, une demande, poursuivre son action pour lui donner un aboutissement. Absolt Nous sommes sans nouvelles, ils n'ont pas donné suite. Admin. Suite à... (votre lettre, votre demande), comme suite à, en réponse à.
♢ PAR SUITE DE... : à cause de, en conséquence de. « Par suite d'un refroidissement il lui vint une angine » (Flaubert).
5(v. 1640) Ensemble de choses, de personnes qui se suivent. Suite de personnes. chaîne, file, procession, 1. queue, ribambelle. « Toute la rue semblait une suite de mairies, de sous-préfectures, de musées municipaux » (Romains).
Ensemble de cartes qui se suivent. tierce, 1. quarte, 1. quinte.
(1538) Personnes, choses qui se succèdent dans le temps. succession. Une longue suite de descendants. postérité. « Presque toute l'histoire n'est qu'une suite d'horreurs » (Chamfort). « Une suite d'échos parlés [...] une succession de racontars, une enfilade de petits récits » (Goncourt).
(1727) Math. Ensemble de termes qui se présentent dans un ordre tel que celui des nombres entiers ( progression, série). La suite des entiers naturels, des nombres premiers. Suite finie, infinie, transfinie. Suite stationnaire.
Ling. Succession d'éléments. séquence (4o).
6Spécialt Ensemble des gravures d'un ouvrage. Une double suite sur japon.
Arts décoratifs Tenture composée de plusieurs tapisseries dont chacune représente un épisode d'une histoire.
7(1826) Mus. Composition musicale faite de plusieurs pièces de même tonalité. Suite instrumentale. Suite pour piano et orchestre. Suite en ré. Suite d'orchestre, composition de forme voisine. Suite de danses.
8(1913; de l'angl.) Appartement de plusieurs pièces en enfilade, loué à un seul client, dans un hôtel de luxe. « J'ai, au Carlton, une suite de dix fenêtres sur l'Arno » (Larbaud).

suite nom féminin (latin populaire sequita, du latin classique sequi, suivre) Ce qui vient après : Attendons la suite des événements. Nouvel épisode de quelque chose qui n'est pas terminé : Ce roman a une suite. Ensemble de personnes ou de choses qui se suivent ; succession : La rue est bordée d'une suite de grands hôtels. Ensemble de personnes qui accompagnent un personnage important : Accueillir un souverain étranger avec sa suite. Ce qui résulte de quelque chose, conséquence : Cette démission est la suite logique de son échec. Liaison logique entre des choses, des actes : Raisonnement qui manque de suite. Dans un hôtel de luxe, chambre jumelée avec un ou plusieurs salons à usage privé. Beaux-arts et Arts décoratifs Ensemble, série d'objets de même nature rangés dans un certain ordre (médailles, estampes, etc.). En tapisserie, série de répliques tissées d'après une tenture originale. Hippologie Poulain. Linguistique Succession quelconque d'éléments concaténés. Musique Série de pièces instrumentales écrites dans le même ton et relevant de la danse. Réunion de fragments musicaux extraits d'une œuvre théâtrale, chorégraphique, lyrique. ● suite (citations) nom féminin (latin populaire sequita, du latin classique sequi, suivre) Victor Hugo Besançon 1802-Paris 1885 Oui, de ta suite, ô roi, de ta suite ! J'en suis ! Nuit et jour, en effet, pas à pas, je te suis. Hernani, I, 4, Hernani suite (difficultés) nom féminin (latin populaire sequita, du latin classique sequi, suivre) Accord On écrit, avec suite au singulier : un projet qui n'a pas eu de suite ; des propos sans suite. Emploi 1. De suite = sans interruption, d'affilée. Manger douze huîtres de suite ; parler deux heures de suite ; il ne peut pas dire cinq mots de suite sans ajouter « n'est-ce pas ? ». Emploi courant dans tous les registres. Recommandation Éviter d'employer de suite au sens de « tout de suite, dans l'instant qui suit » : la concierge revient de suite. Bien que très fréquent, y compris chez de bons écrivains, cet emploi est généralement tenu pour fautif et « populaire ». Il doit absolument être évité dans l'expression soignée, en particulier à l'écrit. 2. Suite à est employé surtout dans la correspondance administrative et commerciale : suite à votre annonce, suite à votre courrier du 10 courant. Recommandation Préférer en réponse à. 3. Par suite / par la suite. Bien distinguer ces deux tournures. Par suite (de) = en conséquence (de). Par suite d'un incident indépendant de notre volonté… ; le vote du budget a été retardé et, par suite, le financement des travaux. Par la suite = ensuite, plus tard. Le vote du budget a été retardé mais, par la suite, le financement a été trouvé. ● suite (expressions) nom féminin (latin populaire sequita, du latin classique sequi, suivre) À la suite de, derrière, après, en suivant : Il m'a entraîné à sa suite ; en raison de, comme conséquence de : Il est resté boiteux à la suite de cette chute. Avoir de la suite dans les idées, savoir ce que l'on veut et s'y tenir. De suite, à la file et sans interruption : Il est venu me voir plusieurs jours de suite ; Synonyme familier de tout de suite : J'arrive de suite. Des suites de, indique la cause de tel état, ce qui a précédé et causé cet état : Il est mort des suites d'une longue maladie. Donner suite à quelque chose, en poursuivre la réalisation. Esprit de suite, disposition d'esprit qui porte à réaliser méthodiquement ce qui est entrepris. Et ainsi de suite, en continuant de la même manière. Par la suite, plus tard, ultérieurement. Par suite, en conséquence. Par suite de, en raison de. Propos, mots sans suite, incohérents, illogiques. Suite à, conséquence de, en réponse. Tout de suite, immédiatement, dans l'espace ou le temps : Tout de suite après le carrefour. Viens ici tout de suite. Sans suite, se dit d'un article dont l'approvisionnement n'est plus renouvelé. Droit de suite, droit qui permet au titulaire d'un droit réel de suivre la chose grevée dans les mains de tout détenteur et d'exercer sur elle les prérogatives de son droit ; droit pour un auteur (et, après sa mort, pour ses héritiers pendant 50 ans) d'œuvres graphiques ou plastiques de percevoir une partie du prix de toute vente de cette œuvre ; droit que s'arroge un belligérant de poursuivre un navire sorti d'un port déclaré bloqué et de le capturer jusqu'au port de sa destination ; droit de poursuivre une bête sur le terrain d'autrui lorsque celle-ci est blessée ou sur ses fins ou pour la ramasser quand elle vient y mourir. Suite d'éléments d'un ensemble E, application d'une partie P de l'ensemble N des naturels dans E, l'image du naturel n étant généralement notée xn, et la suite (xn), n ∊ P. (Quand E = R, la suite est dite numérique ; les cas particuliers importants sont les suites arithmétiques et géométriques.) Suites de couches, période qui s'étend entre l'accouchement et le retour de la première menstruation. ● suite (synonymes) nom féminin (latin populaire sequita, du latin classique sequi, suivre) Ce qui vient après
Synonymes :
- déroulement
- enchaînement
Contraires :
- début
Ensemble de personnes ou de choses qui se suivent ; succession
Synonymes :
- chaîne
- ribambelle (familier)
- série
Ensemble de personnes qui accompagnent un personnage important
Synonymes :
- cortège
- équipage
Ce qui résulte de quelque chose, conséquence
Synonymes :
- développement
- rançon
- répercussion
- résultat
- séquelle
Contraires :
Liaison logique entre des choses, des actes
Synonymes :
- cohérence

suite
n. f.
d1./d (Dans quelques emplois.) Fait, façon de suivre, de venir après qqch ou qqn. Banquet qui fait suite à une cérémonie.
Prendre la suite de qqn, lui succéder.
|| Loc. Prép. à la suite de: derrière (dans l'espace); après (dans le temps).
|| Loc. adv. De suite: l'un après l'autre, sans interruption. Marcher deux jours de suite.
Ainsi de suite: en continuant de la même manière.
Tout de suite: immédiatement.
d2./d Ensemble de ceux qui suivent un haut personnage dans ses déplacements. La suite d'un prince.
d3./d Ce qui vient après, ce qui continue qqch. La suite d'un roman publié par épisodes.
COMM Sans suite: se dit d'un article dont le réapprovisionnement n'est pas assuré.
|| Loc. adv. Dans la suite, par la suite: plus tard.
d4./d Ensemble de personnes ou de choses qui se suivent dans l'espace, dans le temps, dans une série. Une suite de villas. Une suite d'ancêtres illustres.
|| MATH Fonction numérique définie sur l'ensemble des entiers naturels.
Suite arithmétique, telle que la différence entre deux termes consécutifs est constante.
Suite géométrique, telle que le rapport de deux termes consécutifs est constant.
d5./d Dans certains hôtels de luxe, série de pièces communicantes louée à un même client.
d6./d MUS Composition instrumentale se développant en plusieurs morceaux de même tonalité mais de caractères différents.
d7./d Conséquence d'un événement. Mourir des suites d'un accident.
|| Loc. Prép. Par suite de: en conséquence de.
d8./d Enchaînement logique, cohérent, d'éléments qui se succèdent. Marmonner des phrases sans suite.
|| Loc. Avoir de la suite dans les idées, avoir l'esprit de suite: être persévérant.
d9./d DR Droit de suite: droit qu'a le propriétaire d'un bien de le revendiquer entre les mains d'un détenteur quelconque.
Par anal. Droit du créancier hypothécaire sur l'immeuble hypothéqué même après aliénation par son débiteur.

⇒SUITE, subst. fém.
I. — Vieux
A. — Action de suivre, de poursuivre. Le pauvre amant jaloux (...) avait mis des espions à la suite du jeune homme (STENDHAL, Chartreuse, 1839, p. 142).
Rare, arg. Donner une suite à qqn. ,,Le poursuivre, l'effrayer`` (FRANCE 1907).
B. — Spécialement
1. CHASSE. [À propos d'un chien de chasse] Action de suivre la voie d'un gibier (d'apr. DUCHARTRE 1973). Donner des suites à un chien. ,,Lui faire suivre différentes voies`` (d'apr. DUCHARTRE 1973).
2. DROIT
a) Droit de suite
) Domaine de la chasse
— [Dans la chasse à tir] Droit qu'a le chasseur qui ,,tue ou blesse mortellement un gibier sur un terrain où il a le droit de chasse, (...) d'aller le ramasser sur le terrain d'autrui sans faire acte de chasse`` (d'apr. DUCHARTRE 1973).
— [Dans la chasse à courre] Droit de laisser passer les chiens courants sur le terrain d'autrui lorsqu'ils sont à la suite d'un gibier lancé sur le terrain de leur maître (d'apr. DUCHARTRE 1973).
) DR. COMM. ,,Droit qui permet au créancier hypothécaire de suivre l'immeuble hypothéqué dans les mains de tout détenteur et d'exiger de celui-ci le paiement de la somme due`` (BARR. 1974). Le crédit foncier s'appuie sur l'hypothèque, qui confère au prêteur un droit de priorité, et un droit de suite (BAUDHUIN, Crédit et banque, 1945, p. 209).
) DR. ANC. ,,Droit de poursuivre un serf en toutes seigneuries`` (DUPIN-LAB. 1846).
) Dans le domaine de la propriété littér. et artist. Droit qu'a l'auteur d'une œuvre d'art, ou ses héritiers, de percevoir une somme sur la vente de son œuvre chaque fois qu'elle passe en vente publique. Du droit de suite. Art 47Les auteurs d'œuvres littéraires, dramatiques et musicales et d'œuvres plastiques et graphiques ont (...) un droit inaliénable de participation au produit de toute vente de cet objet faite aux enchères publiques ou par acte authentique (droit de suite) (Civilis. écr., 1939, p. 16-12).
) P. anal. Aux États-Unis, pour les interviews à la télévision ou ailleurs, il y a pour les journalistes ce qu'on pourrait appeler un « droit de suite »: celui de faire préciser sa pensée à l'homme politique interrogé (Le Nouvel Observateur, 31 mai 1976, p. 31, col. 1).
b) Faire suite. ,,Poursuivre en justice`` (DUPIN-LAB. 1846).
3. PÉDAG. Service de suite. Service qui a pour but de tracer le bilan de la réinsertion sociale, qui contrôle l'action des établissements et, étant au courant des incidents et des rechutes, ménage une transition entre l'internat et le nouveau milieu de vie (d'apr. LAFON 1969). L'organisation des services de suite et les méthodes de travail varient selon les déficiences des jeunes, selon leur âge, selon le caractère de recrutement de l'établissement (LAFON 1969).
II. — Sens coll.
A. — Groupe de personnes qui suivent un haut personnage, qui constituent son escorte et font partie de sa maison. La reine était à Senlis avec une nombreuse suite (BARANTE, Hist. ducs de Bourg., t. 4, 1821-24, p. 112). Le Pape, le cardinal Borgia, le cardinal de Pavie, monsignor Perugia, ecclésiastiques, officiers de la suite pontificale, et nouveaux courtisans (MONTHERL., Malatesta, 1946, III, 3, p. 485).
Domestiques, gens, gentilhommes de suite. Dans le bâtiment de gauche [du château] (...) les cuisines et logements des gens de suite (SAND, Beaux MM. Bois-Doré, t. 1, 1857, p. 25). Sforza (...) vient visiter Florence en 1471; il est accompagné (...) de deux mille gentilshommes et domestiques de suite (TAINE, Philos. art, t. 1, 1865, p. 154).
Cheval de suite. Un valet de chambre très proprement vêtu à l'anglaise, et monté sur un cheval de suite, qui s'avançait au petit pas en tenant en main un beau cheval de race (STENDHAL, Chartreuse, 1839, p. 162).
Loc. verb.
Avoir qqn à sa suite. Les sept esclaves de Bacchis (...) étaient pour elle un tel sujet de fierté qu'elle ne sortait pas sans les avoir à sa suite (, Aphrodite, 1896, p. 126).
(En)traîner qqn à, dans sa suite. Revu Alard (...) qui m'entraîne dans sa suite (DELACROIX, Journal, 1849, p. 283). Le géant sympathique et doux (...) que, par forfanterie, il traînait à sa suite ainsi qu'un ornement de triomphe (CLADEL, Ompdrailles, 1879, p. 210). [Dans un cont. métaph.] Telles furent en général les mœurs et les coutumes du canton de Barège, avant que ceux qui traînent à leur suite le cortège de toutes les voluptés, y vinssent chercher ce que le crédit et l'opulence ne sauraient procurer (DUSAULX, Voy. Barège, t. 1, 1796, p. 82). L'absence de toute discipline économique ne peut manquer (...) d'entraîner à sa suite un abaissement de la moralité publique (DURKHEIM, Divis. trav., 1902, p. V).
B. — Groupe de personnes qui se suivent. Que dans leur vie intérieure Roermerspacher et Sturel élèvent parfois une action de grâces vers la suite des ancêtres laborieux qui leur constituèrent cette petite aisance indispensable pour la grande culture (BARRÈS, Appel soldat, 1900, p. 29). [A. France] a démontré qu'il demeurait encore possible, dans notre langue, de faire sentir tout le prix d'une culture prolongée, et de combiner des héritages d'une suite ininterrompue d'écrivains admirables (VALÉRY, Variété IV, 1938, p. 29).
P. méton. La suite indéfinie des générations (JAURÈS, Ét. soc., 1901, p. 204).
C. — Ensemble de choses qui se suivent.
1. [Choses concr.] Le sultan insiste, et (...) nous le suivons à travers une suite de petites salles et de couloirs (GIDE, Voy. Congo, 1927, p. 826). Cet espace d'alentour, où ils [les Parisiens] s'étaient promenés le dimanche, et que, rentrés au milieu de Paris, ils se représentaient comme une suite inépuisable de demeures rustiques, de bois, de vallons, de jardins (ROMAINS, Hommes bonne vol., 1932, p. 201).
BÂTIMENT
,,Colonne formée par des bouts de tuyau de tôle emboîtés les uns dans les autres et que l'on place dans une cheminée ou dans un mur`` (CHABAT 1881).
♦ ,,Nom qu'on donne à deux ou à plusieurs pièces, à peu près de mêmes dimensions, placées à un même étage et sur un même plan, et communiquant entre elles par des baies qui correspondent et forment enfilade`` (HAVARD 1890). En partic. [Dans un hôtel de luxe] Série de pièces qui constituent un appartement indépendant. J'ai, au Carlton, une suite de dix fenêtres sur l'Arno, salle à manger, fumoir, salle de bains aussi grande que la chambre à coucher (LARBAUD, Barnabooth, 1913, p. 107). Sur la moquette, devant la porte de la suite « sous-présidentielle », au onzième étage de l'hôtel Hilton, à Paris, une gerbe d'orchidées mauves fane dans un seau à champagne (L'Express, 17 mai 1976, p. 95, col. 1).
Une suite d'images. Alors que le film est mouvement discontinu, suite d'images mouvantes, la musique représente (ou peut représenter) un élément unificateur (SAMUEL, Art mus. contemp., 1962, p. 760).
Spécialement
Dans le domaine des math. Dans la suite illimitée des nombres positifs et négatifs il y a la possibilité de translation (Gds cour. pensée math., 1948, p. 476).
♦ Dans le domaine de la mus. Un son complexe musical peut être considéré comme la somme d'une suite de sons simples dont les fréquences (...) sont multiples d'un même nombre qu'on appelle fréquence fondamentale (Arts et litt., 1935, p. 34-6).
♦ Dans le domaine de la phys. Une suite indéfinie d'oscillations, dont les durées sont égales (POISSON, Mécan., t. 1, 1811, p. 393). Une série unique d'oscillations décroissantes et non pas une suite ininterrompue d'étincelles qui useraient rapidement les électrodes (H. POINCARÉ, Théorie Maxwell, 1899, p. 65).
2. [Gestes, comportements, actes] Une suite d'efforts, de tâtonnements; une suite de calculs; écrire une suite de lettres. Par une suite de sourdes menées des ennemis de la Révolution, toutes les affaires se sont portées au club de 1789 (MARAT, Pamphlets, Infernal projet des ennemis de la Révol., 1790, p. 197). C'est une suite de bonjours, d'embrassades et de gros rires (VALLÈS, Réfract., 1865, p. 187).
3. [Faits] Une suite de malheurs. J'ai dégagé cette vérité d'une suite d'observations qui m'ont coûté plus de travail qu'une table de logarithmes (BRILLAT-SAV., Physiol. goût, 1825, p. 347).
4. [Périodes] La suite des siècles. Me permettez-vous, mademoiselle, de vous souhaiter, aujourd'hui que vous venez de naître, une suite d'années heureuses (BALZAC, E. Grandet, 1834, p. 40).
5. Spécialement
a) BEAUX-ARTS
) Ensemble d'œuvres d'art se rapportant à un même sujet et généralement publié comme un tout. Fait quelques croquis d'après la suite flamande des Métamorphoses (DELACROIX, Journal, 1853, p. 121).
) Regroupement de toutes les illustrations imprimées en dehors du texte, accompagnant un ouvrage illustré (d'après BÉG. Estampe 1977).
b) BIBLIOTHÉCON. ,,Ensemble des volumes ou des fascicules d'un ouvrage dont la publication est étalée dans le temps`` (Le Métier de bibliothécaire, Paris, PROMODIS, 1979, p. 259).
c) LING. ,,On appelle suite une réunion d'éléments appartenant à un ensemble non vide: séquence et suite sont souvent donnés pour synonymes et désignent une succession quelconque d'éléments quelconques réunis par l'opération de concaténation`` (Ling. 1972). Suites de base. ,,Suites engendrées par les règles de la base de la composante syntaxique`` (MOUNIN 1974). Suite préterminale. ,,Suite engendrée par les règles de la composante catégorielle de la base. Elle se compose d'une séquence quelconque de morphèmes grammaticaux et de symboles postiches`` (MOUNIN 1974). Suite terminale. ,,Ensemble des éléments terminaux d'un arbre de dérivation ou d'un indicateur syntagmatique`` (PHÉL. Ling. 1976).
Suite de séquences (en gramm. générative). ,,Différentes lignes d'une dérivation`` (D. D. L. 1976).
d) MATH., INFORMAT. ,,Toute application de l'ensemble N des entiers naturels dans un ensemble quelconque E`` (AUR.-WEIL 1981).
Suite binaire. Quand une suite binaire représente immédiatement un nombre, ses positions représentent des puissances de deux (JOLLEY, Trait. inform., 1968, p. 134).
Suite d'éléments d'un ensemble. ,,On appelle suite d'éléments d'un ensemble E une famille (...) d'éléments de E indexée par une partie P de l'ensemble N des entiers naturels. (Autrement dit, une suite est une application d'une partie P de N dans E)`` (CHAMB. 1981).
Suite (naturelle) des nombres. V. nombre A 1 b.
Suite de nombres pseudo-aléatoires. ,,Suite de nombres engendrée par un programme ou par une série d'opérations qui, sans être une suite de nombres aléatoires, peut être considérée comme telle selon un ou plusieurs tests statistiques`` (LUCA Micro-informat. 1984).
Suite ordonnée. ,,Suite d'objets rangés en fonction d'un certain critère de classement. Ex.: suite de nombres décroissants`` (LUCA Micro-informat. 1984).
e) MUS. ,,Composition en plusieurs mouvements, formée d'une succession de pièces musicales en nombre variable, de caractère contrastant, régie par deux principes essentiels: le lien tonal et l'unité de style`` (Mus. 1976). Suite pour piano. Cette cantate, précédée d'une ouverture, forme ainsi une suite pour chant et orchestre (A. PIRRO, J.-S. Bach, 1919, p. 115):
1. Dès le Ier Livre, écrit entre 1690 et 1713, on remarque [chez Fr. Couperin] la persistance du plan classique de la s[uite] avec le groupement type allemande — courante — sarabande — gigue, suivi de morceaux descriptifs où s'intercalent encore menuet, sarabande et gavotte.
Mus. 1976, p. 972.
Suite lyrique. Choix d'extraits d'une pièce lyrique arrangés pour orchestre. La transposition bergienne dans la suite lyrique pour quatuor à cordes (SAMUEL, Art mus. contemp., 1962, p. 213).
f) SYLVICULTURE
Suite d'arbres. ,,Ensemble d'arbres d'âges ou de dimensions graduées`` (PLAIS. 1969).
Suite de coupes. ,,Ensemble de coupes de même nature exploitées à la suite, à régénérer dans une même période`` (PLAIS. 1969).
Suite de parcelles. ,,Subdivision d'une série jugée trop grande. Ensemble des parcelles, à parcourir toutes pendant la période. Il peut y avoir ainsi plusieurs gradations des âges parallèles dans la même série`` (PLAIS. 1969).
III. — Ce qui suit, ce qui arrive après.
A. — [Dans la continuité ou le développement prévu] La suite d'un film. Sulphart, sans s'émouvoir, attendait la suite du partage (...).On va tirer au sort, dit le cabot (DORGELÈS, Croix de bois, 1919, p. 27).
En partic.
[Dans un repas] Plat que dans un menu prévu on sert à la suite d'un autre. Apporter la suite. Valentin enlève les assiettes et va chercher la suite, les restes du ragoût de midi (QUENEAU, Le Dimanche de la vie, 1952 ds ROB. 1985).
COMM. [Corresp. à suivre IV B] Article sans suite (p. oppos. à article suivi). Article dont l'approvisionnement ne sera pas renouvelé. (Dict. XXe s.).
♦ [À propos de données écrites ou orales] La suite d'une histoire, d'un récit, d'un feuilleton. Cet après-midi, je reçois un billet de Magnard, enchanté de profiter de la faculté que je lui offre de ne pas tenir son engagement et de ne pas publier la suite de mes mémoires (GONCOURT, Journal, 1887, p. 661). Il est intéressant, pour la suite de mon exposé, d'indiquer ici les principaux itinéraires suivis par les croisés (PINEAU, S.N.C.F. et transp., 1950, p. 103). [Sans compl. exprimé] Bon appétit mes agneaux bon appétit mes brebis vous me direz la suite au dessert dit le Saint-Père (PRÉVERT, Paroles, 1946, p. 152).
[Pour annoncer la reprise d'un texte qui a été interrompu] III. L'ambiance corporelle (suite et fin) (MOUNIER, Traité caract., 1946, p. 166). 6 L'automaticité (suite): Le principe de la compensation. Le principe de la compensation, nettement différent du freinage de l'essence, est d'une réalisation fort simple (CHAPELAIN, Techn. automob., 1956, p. 104). Loc. (subst.). (La) suite au prochain numéro (d'une revue, d'un périodique). Elle est prise en mangeant d'une manie narrative. Dès que la soupe lui a ouvert la bouche, (...) [elle] se déclare. De ses lèvres, voilà que le Ponson Du Terrail découle, sans trêve et sans arrêt, sans suite au prochain numéro, à torrent et à pleins bords; et cela va jusqu'au légume, souvent jusqu'au dessert (GONCOURT, Journal, 1857, p. 394). Au nombre des amusements de Paris, il faut compter les duels de journalistes. Ce sont des feuilletons (...); les péripéties, nombreuses, paraissent parfois un peu lentes, il y a plusieurs suite au prochain numéro (VEUILLOT, Odeurs de Paris, 1866, p. 117).
Vieilli. [Dans l'espace] En suite de. Le cabinet de maître Doublon, situé au rez-de-chaussée de la maison, en suite de l'étude (BALZAC, Illus. perdues, 1843, p. 624).
Locutions
Donner une suite à. Par un de ces coq-à-l'âne dont il a le secret, papa donne une suite paisible à notre conversation du matin (H. BAZIN, Vipère, 1948, p. 218).
Faire suite à. Un livre infaisable, dont voici le premier chapitre, qui semble faire suite au Roman comique de Scarron (NERVAL, Filles feu, Dédic. à A. Dumas, 1854, p. 494). La Banque de l'Union Parisienne, fondée en 1904, pour faire suite à la Banque Parisienne (LESOURD, GÉRARD, Hist. écon., 1968, p. 77). [Dans l'espace] Une espèce de brouillard pâle faisant suite à un ciel comme de la terre mouillée (RAMUZ, Gde peur mont., 1926, p. 99). Simon (...) se rendit dans la chambre de veille. Elle était à quelques mètres de sa cabine et faisait suite à la timonerie (PEISSON, Parti Liverpool, 1932, p. 109).
Prendre la suite de qqc. [Le suj. désigne un animé] [Les parents] n'exigent de nous que deux choses: d'abord, que nous profitions des sacrifices qu'ils font pour nous; et ensuite, (...) que nous devenions bien vite des hommes, pour prendre la suite de leurs affaires (LARBAUD, F. Marquez, 1911, p. 121). C'était une métairie tombée, des friches sales tout autour, des bâtiments qui menaçaient ruine; le gars qui aurait pris la suite aurait fait un mauvais marché (GENEVOIX, Raboliot, 1925, p. 246).
B. — P. méton. [À propos d'une opération de l'esprit] Ordre, cohérence logique dans le développement, dans l'enchaînement de la réflexion ou de l'argumentation. Dans cet état d'indépendance morale, il est impossible que le développement des facultés de nos enfants soit dirigé avec suite (A. FRANCE, Vie littér., 1890, p. 248):
2. Son Discours de réception [à l'Académie] était fort attendu; on prétendait qu'il [La Bruyère] ne savait faire que des portraits, qu'il était incapable de suite [it. ds le texte], de transitions, de liaison...
SAINTE-BEUVE, Nouv. lundis, t. 1, 1861, p. 140.
Avoir de la suite dans les idées. Ne pas se laisser détourner dans son raisonnement, ses projets. Raboliot distinguait la silhouette du gendarme, la visière brillante de son képi, et devinait son détour de tête, au passage. Celui-là, nom d'un diable, il avait de la suite dans les idées! Qu'est-ce donc qui le poussait ainsi, qui l'obligeait à ne point démordre? (GENEVOIX, Raboliot, 1925, p. 214).
Esprit de suite. [Nathan] avait la honte de ne pas se voir prendre au sérieux par l'illustre de Marsay (...) qui n'avait aucune considération pour les auteurs chez lesquels il ne trouvait pas ce que Richelieu nommait l'esprit de suite, ou mieux, de la suite dans les idées (BALZAC, Fille Ève, 1839, p. 105). Léon, incapable d'application ou seulement d'esprit de suite (MONTERL., Célibataires, 1934, p. 756).
Sans suite. Des idées, des mots, des paroles, des propos sans suite. Une causerie sans suite, capricieuse et vagabonde (SUE, Atar-Gull, 1831, p. 3). Ils regagnèrent leur logis, échangeant au hasard des remarques tout à fait sans but et sans suite sur la température, le prix inabordable du beurre et du sucre (MIOMANDRE, Écrit sur eau, 1908, p. 86).
C. — [Comme résultat, effet, conséquence d'un fait, d'un événement]
— [Sans compl. exprimé] Sur votre honneur, vous répondrez des suites? (DUMAS père, Christine, 1830, IV, 5, p. 267).
Locutions
À la suite de. À la suite d'un accord. À la suite d'une enquête minutieuse faite sur les lieux, on put (...) constater la parfaite exactitude des circonstances rapportées par la rumeur publique (FLAMMARION, Astron. pop., 1880, p. 687). Comme il a fallu le presser pour le faire déclarer enfin (...) que, lorsque votre père faisait de grands gestes, les manches du veston réapparaissaient sous la robe, et que cela était d'un fâcheux effet sur certains fidèles.À la suite de quoi ce pauvre papa a prononcé tout un sermon les bras collés au corps et raté tous ses effets d'éloquence (GIDE, Faux-monn., 1925, p. 1013).
Avoir une/des suite(s). Une affaires a des suites; avoir des suites fâcheuses, graves. Cette ivresse faillit même avoir des suites déplorables pour Marcel (MURGER, Scènes vie boh., 1851, p. 186). Ma demande n'eut pas le temps de prendre la voie hiérarchique, on m'avertit qu'elle n'aurait pas de suite (COLETTE, Pays connu, 1949, p. 42).
(Comme) suite à. Suite à votre courrier. Comme suite à ma lettre circulaire du 3 novembre, je vous prie de me faire parvenir d'urgence les projets (DE GAULLE, Mém. guerre, 1956, p. 550). Dans le domaine du dr. Comme suite à. En application de. Comme suite à l'arrêt du Conseil d'État du 18 octobre 1929 (...), les anciens sièges ont été rétablis (BACQUIAS, Cons. gén. et cons. arrondiss., 1934, p. 95).
Donner suite à. Nous nous demandions s'il était bien prudent et sage de donner suite à ces projets d'union (SANDEAU, Mlle de La Seiglière, 1848, p. 269). Le comité des ministres (...) fait des recommandations aux gouvernements et peut les inviter à lui faire connaître la suite donnée aux dites recommandations (Pt manuel Cons. Eur., 1951, p. 20).
En suite à/de. En suite à une réclamation collective adressée par les libérés détenus ici, le Chef des prisons nous donna lecture du règlement (DUSSORT, Journal, 1930, dép. par Esnault, 1953, p. 1). Le messie implore, en suite de quoi les dioscures descendent du Ciel (LÉVI-STRAUSS, Anthropol. struct., 1958, p. 251).
Par suite de. Par suite de circonstances. Par suite de leur viscosité variant entre des limites considérables, par suite de leur faible tension superficielle, les huiles minérales lourdes possèdent des propriétés lubrifiantes remarquables (CHARTROU, Pétroles natur. et artif., 1931, p. 26). Par une suite de (rare). Par une suite de ma faiblesse, je la voulus voir, pour savoir le jour de son mariage (RESTIF DE LA BRET., M. Nicolas, 1796, p. 220).
Par suite. Par conséquent. Un fruit indéhiscent ou « glomérule » qui contient trois ou quatre graines et par suite donne naissance à plusieurs plantes (ROUBERTY, Sucr., 1922, p. 25).
Sans suites. Dans l'évolution de la sculpture moderne l'œuvre de Rodin apparaît désormais comme un effort sans suites, sans prolongements, sans ramifications (Arts et litt., 1936, p. 18-1).
Il va de suite que (vx, rare). Il en ressort que. La plus belle des pensionnaires faisait le compliment d'usage: sa parure était ajustée, sa chevelure nattée, sa tête voilée et couronnée des mains de ses compagnes (...). Il va de suite que Juliette [Récamier] avait les honneurs de la journée (CHATEAUBR., Mém., t. 3, 1848, p. 311).
MÉD., souvent au plur. Conséquence pathologique.
Suite(s) de + subst. Mourir des suites d'une blessure. Lorsqu'une névrose éclate à l'une des phases ultérieures de la vie, l'analyse révèle régulièrement qu'elle n'est que la suite directe d'une névrose infantile (FREUD, Introd. psychanal., trad. par S. Jankélévitch, 1959 [1922], p. 391). Aspects radiologiques d'arthrose, que l'on voit apparaître dans les suites lointaines d'anciennes arthrites infectieuses (RAVAULT, VIGNON, Rhumatol., 1956, p. 516).
Suites de couches. État de la femme qui vient d'accoucher et dont l'organisme, modifié par la grossesse et l'accouchement, subit des changements destinés à le ramener à l'état normal. Les femmes guérissent les suites de couches, au rapport de ce naturaliste, en s'asseyant sur des pierres chaudes, enveloppées de deux pièces d'étoffe entre lesquelles elles mettent une espèce de moutarde (Voy. La Pérouse, t. 1, 1797, p. 191).
Suites de + inf. Et le malencontreux petit monstre mourut non pas avalé (...), mais des suites d'avoir été jeté au feu séance tenante (VERLAINE, Œuvres compl., t. 5, Confess., 1895, p. 9).
Suites + adj. Quand ce complexe [complexe de mutilation] s'incruste, il risque d'aboutir à un refus du sexe dont les suites psychiques sont graves (MOUNIER, Traité caract., 1946, p. 146). Des complications suppurées de la plaie chirurgicale sont apparues dans les suites opératoires (QUILLET Méd. 1965, p. 162).
D. — Loc. adv. ou prép.
1. À la suite de qqn. Quand les auteurs cherchent à conclure l'analyse de l'aphasie par une conception générale du langage on les voit (...) abandonner le langage intellectualiste qu'ils avaient adopté à la suite de Pierre Marie et en réaction contre les conceptions de Broca (MERLEAU-PONTY, Phénoménol. perception, 1945, p. 227). [P. méton.] Toute la philosophie grecque, et le christianisme à sa suite, furent une déduction de la question du bonheur (P. LEROUX, Humanité, 1840, p. 65).
2. Ainsi de suite. V. ainsi I A 2 b.
3. Dans la suite. Ultérieurement. La réunion de cette partie du continent asiatique au vaste empire de Cyrus, fut, dans la suite, le seul danger réel qui pût menacer l'indépendance de la Grèce (CONDORCET, Esq. tabl. hist., 1794, p. 47). Quelques semaines avant ma naissance, elle attrapa la coqueluche, d'où ma santé délicate qui ne m'empêchait pas d'être sage et gai, c'est du moins ce que j'ai appris dans la suite (BILLY, Introïbo, 1939, p. 21).
4. De suite. D'affilée, successivement. De son existence entière, il n'avait dit trente mots de suite à une femme européenne (GOBINEAU, Pléiades, 1874, p. 35).
Longtemps de suite. Vos théologiens sont passés maîtres dans l'art de fabriquer des argumentations subtiles (...), qui leur permettent de n'être jamais longtemps de suite enbarrassés par les attaques des logiciens (MARTIN DU G., Thib., Mort père, 1929, p. 1380).
Une, deux... plusieurs fois de suite. Une habitude de se mouvoir vite qui la faisait dix fois de suite se lever, agir, changer de place (FROMENTIN, Dominique, 1863, p. 97). V. fois I A 1 b ex. de Beauvoir.
Un(e), deux... plusieurs années, jours, mois, dimanches de suite. Trois années de suite, je fis des cours, disséquant moi-même, dessinant d'après nature et rédigeant chaque jour les leçons auxquelles j'avais assisté (DELÉCLUZE, Journal, 1827, p. 364).
5. Par la suite. Ensuite, plus tard. Comme je crois cette idée utile, je la communique à ceux qui pourront par la suite concevoir l'idée d'ériger une académie à la Louisiane (BAUDRY DES LOZ., Voy. Louisiane, 1802, p. 340). Dès le Moyen âge, l'enseignement par la suite appelé secondaire était donné (...) dans des « collèges » (Encyclop. éduc., 1960, p. 14).
6. Tout de suite
a) [Dans le temps] Aussitôt, sans délai. Ils étaient vraiment gentils, et la connaissance se fit comme ça. Nous fûmes tout de suite bons amis (VIGNY, Serv. et grand. milit., 1835, p. 39). Elle avait découvert à trente kilomètres de Paris la maison de campagne dont je rêvais inutilement depuis quelques semaines. J'ai tout de suite aimé la façade jaune aux volets bleus (BEAUVOIR, Mandarins, 1954, p. 211).
♦ [Dans un énoncé, pour indiquer l'idée essentielle] Disons-le tout de suite. Disons-le tout de suite, ce que révèlent ces soubresauts, ces virevoltes et ces pirouettes, ces divinations et ces confessions, n'a absolument rien à voir avec ce décevant et abstrait exposé de motifs (SARRAUTE, Ere soupçon, 1956, p. 29).
Tout de suite après. Le grand cri de l'universelle douleur montait malgré lui jusqu'à ses oreilles: et tout de suite après il est gai! (LEMAITRE, Contemp., 1885, p. 205). Le soldat américain est un élément appréciable de dépenses touristiques (en Grande-Bretagne, tout de suite après la guerre, le GI « valait » l'exportation de deux automobiles) (DEFERT, Pol. tour. Fr., 1960, p. 48).
Empl. ell. De suite. Répondez-moi de suite à cette lettre (Mme DE CHATEAUBR., Mém. et lettres, 1847, p. 254). Lorsque le livret fut à peu près établi, je me mis de suite au travail, et je puis dire que j'écrivis ma partition avec un vrai plaisir (L. SCHNEIDER, Maîtres opérette fr., 1924, p. 225).
Rem. L'empl. de de suite pour tout de suite a souvent été critiqué. ,,Faites cela de suite, pour dire sans délai. Cette façon de parler, qui s'est introduite depuis la révolution, n'est pas française; (...) quand on veut exprimer l'idée de aussitôt, sans retard, il faut dire, tout de suite. On dira bien, il a eu la fièvre quatre jours de suite, c'est-à-dire, sans discontinuer; mais on ne dira pas, j'y vais de suite`` (MOLARD, Mauv. lang. corr., 1810, p. 258).
b) P. méton. Sans effort, facilement. C'était un petit renfort pour une compagnie du front. Seulement, avec Gaspard, même une poignée de vingt hommes prend tout de suite belle allure (BENJAMIN, Gaspard, 1915, p. 130).
c) [Dans l'espace] Tout de suite à côté, après. Synon. de immédiatement à côté, après. La Californie commençait pour eux tout de suite après le pont métallique, après la sentinelle (TRIOLET, Prem. accroc, 1945, p. 225).
Prononc. et Orth.: []. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. I. Subst. fém. A. 1. a) ca 1150 agn. siwte « poursuite en justice » senz siwte e senz cri (Lois Guillaume le Conquérant, éd. J. E. Matzke, 4); 1323 agn. syute (Rec. de lettres anglo-fr., éd. I. J. Tanquerey, n° 112, p. 117); 1563 m. fr. suite (PALISSY, Recepte ver., p. 104 ds HUG.); b) 1302 agn. sute, seute « sorte de droit » (Year books of the reingn of Edw. the first, Years XXX-XXXI, p. 65, Rer. britann. scriptor. ds GDF.); 1308 m. fr. sieute de « droit de, jouissance de » (Charta Phil. Pulc. in Lib. rub. Cam. Comput. Paris. fol. 343, r°, col. 2 ds DU CANGE, s.v. secta 12); en partic. 1607 dr. suite par hypothèque (LOYSEL, 187 ds LITTRÉ); 2. 1376 vén. sieute (Modus et Ratio, 67, 40 ds T.-L.); 1778 suite (LE VERRIER DE LA CONTERIE, Venerie normande... Rouen, Chasse du sanglier, chap. IV, p. 297). B. 1. Ca 1223 « personnes qui se déplacent avec une autre dont elles sont les subordonnées » (GAUTIER DE COINCI, Mir. Vierge, éd. V. Koenig, I.Mir. 44, 292, t. 3, p. 225: Ains n'atendi keue ne suite); ca 1223 siute « secte, engeance » (ID., D'un moine..., mir. versifié, éd. P. Jonas, 687); 2. 1580 « disciple d'une école ou d'une doctrine » grande suyte et... sectateurs (MONTAIGNE, Essais, éd. P. Villey et V.-L. Saulnier, II, XIII, p. 502); 3. ca 1590 « série de pièces constituant un appartement » une chambre et sa suite (ID., ibid., III, III, p. 828); 1913 en partic. dans un hôtel (LARBAUD, Barnabooth, p. 107); 4. 1690 « collection d'objets de même nature rangés dans un certain ordre » [des] suites de medailles Grecques (FUR.); en partic. 1843 grav. une suite de gravures (GAUTIER, Tra los montes, p. 67); 5. 1727 math. la belle théorie des suites (FONTEN., Newton ds LITTRÉ); 6. ca 1717 mus. (RAMEAU, Suite en mi ds Hist. de la mus., t. 1, 1960, p. 1622 [Encyclop. de la Pléiade]); [1557, P. ATTAINGNANT, 7e livre de danseries ds Mus. 1976: Suyttes de branles, où suite a seulement le sens de « succession, série » cf. 1705, BROSSARD, p. 119, s.v. sonata: les Sonates. pour la Chambre [...] sont proprement des suites de plusieurs petites pièces]. C. 1. a) Ca 1470 « plat que l'on sert normalement à la suite d'un autre » ici, sieutes « mets que l'on sert après la viande » (GEORGES CHASTELLAIN, Chron., éd. Kervyn de Lettenhove, t. 4, p. 138); b) av. 1630 « chose qui vient après une autre dans une série » la suitte des miseres et d'afflictions (D'AUBIGNÉ, Lettre de pieté et de theologie, III ds Œuvres compl., éd. E. Réaume de Caussade, t. I, p. 380); 2. 1538 « conséquence directe ou indirecte d'un fait » (EST.); 1652 ne pas avoir de suite (LA ROCHEFOUCAULD, Lettre du 28 sept. ds Œuvres, éd. D. L. Gilbert et J. Gourdault, t. 3, p. 98); en partic. 1770 suite de couches (RAYNAL, Hist. phil., IX, 5 ds LITTRÉ); 3. ca 1590 [éd.] « importance » de trop longue suitte et de trop de poids (MONTAIGNE, op. cit., II, VIII, p. 397); 4. 1662 « période de temps qui se situe après une autre ou après un événement donné » dans la suite (LA ROCHEFOUCAULD, Mém. ds Œuvres, loc. cit., t. 2, p. 55). D. 1. 1538 « enchaînement de choses ou de personnes qui se succèdent dans le temps » (EST.); 1805 faire suite à (CUVIER, Anat. comp., t. 1, p. 402); 1887 prendre la suite de qqn (MAUPASS., Contes et nouv., t. 2, Duchoux, p. 699); 2. 1538 « cours ininterrompu, durée continue de quelque chose » (EST.); 3. 1580 « état de ce qui est logiquement ordonné, dont les éléments se suivent avec cohérence » propos sans suite (MONTAIGNE, op. cit., I, XXV, p. 139); ca 1661 « état de l'esprit capable de continuité dans ses pensées, de persévérance dans ses actions » (RETZ, Mémoires ds Œuvres, éd. A. Feuillet, t. 2, p. 113); 1718 esprit de suite (Ac.); 1859 avoir de la suite dans les idées (PONSON DU TERR., Rocambole, t. 5, p. 478). II. Loc. A. loc. adv. 1. de suite a) 1538 « sans interruption, de façon continue » (EST.); b) 1640 « de façon ordonnée, cohérente » (CORNEILLE, Horace, I, II, vers 219); c) 1793 « immédiatement » (cité ds AUL[ARD], Act. Com. Sal. p., t. IV, p. 195 ds BRUNOT t. 10, p. 243); 2. tout de suite a) 1549 « sans interruption » (EST.); b) 1688 « immédiatement, sans délai, sans intervalle » (LA BRUYÈRE, Les Caractères, Des Grands, 35 ds Œuvres, éd. G. Servois, t. 1, p. 351); 3. 1721 par suite (Trév.); 4. 1739 par la suite (PLUCHE, Hist. du Ciel ds FÉR. Crit.); 5. 1804 à la suite (Code civil, art. 1397, p. 254: sans transcrire à la suite le changement). B. Loc. prép. 1. à la suite de a) 1573 « en suivant » (R. GARNIER, Hippolyte, acte III, scène 1, vers 1028 ds Tragédies, éd. W. Foerster, t. 2, p. 39); b) 1580 « après, dans le temps » (MONTAIGNE, op. cit., II, VI, p. 375: et faisons des responses, à la suitte des dernieres paroles qu'on nous a dites); c) 1588 [éd.] « en conséquence, à cause de » (ID., ibid., I, XIV, p. 64); d) 1807 « derrière un des éléments de la série » (STAËL, Corinne, t. 2, p. 131: les unes viennent presque toujours à la suite des autres); 2. 1803 par suite de (MAINE DE BIRAN, Influence habit., p. 111: par suite de ses habitudes); 3. 1956 comm. suite à (THOMAS). Du lat. pop. , fém. subst. de sequitus, part. passé de sequere, v. suivre. Fréq. abs. littér.:19 504. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 21 752, b) 24 514; XXe s.: a) 33 664, b) 31 005. Bbg. ASHORI-HECHMATI (R.). La Not. de « suite » du verbe... Lang. fr. 1985, n° 65, p. 52-61. — QUEM. DDL t. 19, 25.

suite [sɥit] n. f.
ÉTYM. XIIIe; siute, XIIIe; anc. p. p. de suivre substantivé; d'un lat. pop. sequitus.
———
I
A Action de poursuivre.
1 Loc. Droit de suite.
a Dr. féod. Poursuite.
b (XVIe). Mod. || Droit de suite : droit qui permet au créancier hypothécaire de suivre l'immeuble hypothéqué dans les mains de tout détenteur et d'exiger de lui le paiement de la somme due.(1920). Droit par lequel un artiste peut prélever une certaine somme sur le produit de la vente publique de ses œuvres.
2 (V. 1778). Chasse. Poursuite du gibier. || La suite du limier.Faire suite : suivre une voie.
B (Fin XIVe).
1 Vx. Action de suivre.
2 Situation de ce qui suit (qqn, qqch.), de ce qui vient après.Prendre la suite de qqn, lui succéder. — ☑ Faire suite à… (dans le temps). Succéder, suivre. || Le vote qui fit suite à cette proposition… (Dans l'espace). Prolonger. || Un appartement faisait suite à la laiterie (→ Cabas, cit. 2). || Le cæcum (cit.) auquel fait suite le côlon.
(1594). À la suite de. a (Dans l'espace). En suivant (I.) derrière, en se faisant suivre par derrière. || Bateaux qui se rassemblent à la suite d'un croiseur (→ Rappel, cit. 5). Avec le possessif. || Cheval qui traîne à sa suite le cavalier (→ Futur, cit. 7), derrière lui. || L'aimant entraîne à sa suite la limaille de fer (→ Attraction, cit. 4).Derrière, en considérant un ordre donné. Après, derrière. || Osselets (cit. 1) placés les uns à la suite des autres (→ aussi 1. Mémoire, cit. 27). || La désignation des lots (cit. 3) demeurait en blanc, à la suite des noms. || Se mettre à la suite d'une file d'attente (→ À la queue).Typogr. || À la suite : en continuant la ligne, sans passer à la ligne.
b (V. 1667). Dans le temps. Après, en suivant. Après. || Un impôt levé à la suite de tant d'autres (→ Dixième, cit. 4). || Simultanément ou à la suite (→ Mutuel, cit. 1). || Trois coups furent tirés à la suite. Successivement.
c (V. 1667). Spécialt, l'événement suivant sa cause. Cause (à cause de). || Luxation (cit.) à la suite d'un choc. || À la suite de troubles (→ 2. Fratricide, cit. 4). || Amour violent qui s'allume à la suite d'une rencontre (→ 1. Faux, cit. 46). || À la suite de quoi, j'ai répondu que… || Se produire à la suite de… : être consécutif à (→ ci-dessous, II., 4., Par suite de…).
1 C'était d'ailleurs un ancien homme du monde, fort connu jadis, fort élégant, le baron de Vilbois, qui s'était fait prêtre, à trente-deux ans, à la suite d'un chagrin d'amour.
Maupassant, l'Inutile Beauté, « Le champ d'oliviers », I.
Vx. || En suite de. Ensuite (I., 1. et 2., ensuite de).
2 (…) vous convenez que le Jay écrivit en suite du départ de votre mari; ce qui indique assez qu'il n'avait pas écrit avant son départ.
Beaumarchais, Mémoires… dans l'affaire Goëzman, p. 175.
3 (1580). État de ce qui se suit (3. et 5.), de ce qui se poursuit dans un ordre intelligible.Vx. || Relire un ouvrage dans toute sa suite (→ Révolu, cit. 2). Développement, enchaînement, filiation.La suite de la conversation, d'un raisonnement. Cours, déroulement, fil.
Plus cour. (emplois négatifs). Ordre de ce qui se suit en formant un sens. Liaison, lien (→ Écrire, cit. 53). || Propos, mots sans suite, incohérents, incompréhensibles (→ 1. Jargon, cit. 4; marmonner, cit. 2). || Des choses enfilées (cit. 13) sans suite.
3 Il divaguait maintenant, causait tout haut de choses qui n'avaient guère de suite, devait se croire dans les champs, où il travaillait dur, ainsi qu'aux jours lointains de son bel âge.
Zola, la Terre, V, I.
Spécialt. Le fait de suivre la même idée, le même projet (sans qu'on abandonne par caprice, par paresse…). Vx ou littér. (surtout dans : avec, sans suite). || Étudier (→ Domestique, cit. 2), travailler (→ Reconquérir, cit. 3), lire avec suite (→ Déroulement, cit. 3), d'une manière suivie.Vx. || Ce qui demande une attention et une suite pénibles (→ Romantisme, cit. 5). Continuation, fixité, persévérance.
(V. 1718). Mod. et cour. Esprit de suite : aptitude à suivre une direction avec constance (dans le raisonnement ou l'action). → Esprit, cit. 129. — ☑ Loc. Rare. N'avoir aucune suite dans l'esprit (→ Grippe, cit. 2).Cour. Avoir de la suite dans les idées, se dit d'une personne persévérante, et, iron., d'une personne entêtée dont on ne vient pas à bout.
4 (…) l'illustre de Marsay, qui dirigeait alors le gouvernement et qui n'avait aucune considération pour les auteurs chez lesquels il ne trouvait pas ce que Richelieu nommait l'esprit de suite ou mieux, de la suite dans les idées.
Balzac, Une fille d'Ève, Pl., t. II, p. 90.
5 La société ne donne rien à celui qui ne demande rien, j'entends avec constance et suite; et cela n'est point mal, car les connaissances et aptitudes d'esprit ne sont pas le tout.
Alain, Propos sur le bonheur, p. 89.
6 Exaspération de ne rien pouvoir faire avec suite, et je suis de plus en plus conscient et convaincu que l'on n'obtient rien de bien sans une longue persévérance (…)
Gide, Journal, 20 oct. 1929.
4 (1538). De suite : en se suivant exactement, à la suite les uns des autres, sans interruption (s'emploie surtout avec un numéral : deux, trois… de suite, et dans ainsi de suite). Dans l'espace. || Les actes seront inscrits de suite sans aucun blanc (cit. 28). || Lire des vers de suite (→ Distinguer, cit. 35).(Dans le temps). || Dix fois de suite l'expérience (cit. 48) manqua. || Lire cinq heures de suite (→ Infatigable, cit. 1).Littér. || Longtemps de suite (Gide, → Difficile, cit. 21). — ☑ Cour. Et ainsi de suite : en continuant de la même façon (→ Crever, cit. 30; deuxième, cit.; melon, cit. 3; renverser, cit. 1).De suite, temporel. → ci-dessous, 5., b.
7 Ce premier manuscrit était écrit de suite, sans section; tous les sujets y étaient confondus : voyages, histoire naturelle, partie dramatique, etc.; mais auprès de ce manuscrit d'un seul jet il en existait un autre partagé en livres.
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, t. III, p. 39.
8 (…) et (il) ne pouvait pas dire trois mots de suite sans y ajouter : C'est bien le cas de le dire (…)
Alphonse Daudet, le Petit Chose, II, VI.
5 Tout de suite. a (V. 1549). Vx. Sans interruption (sens précédent).
9 Monsieur, deux choses : l'une, c'est que je n'ai jamais pu suivre mon histoire sans qu'un diable ou un autre m'interrompît, et que la vôtre va tout de suite.
Diderot, Jacques le fataliste, Pl., p. 704.
b (Fin XVIIe). Sans délai, sans plus attendre. Champ (sur-lechamp), illico, immédiatement, incessamment, instant (à l'instant). || Venez tout de suite ! (→ Précipitamment, cit.). || « Tout de suite, Monsieur le Baron » (→ Marquis, cit. 3). || Le spectacle va commencer tout de suite (→ Attendre, cit. 31). || Céder tout de suite, sans discussion (→ Pâte, cit. 15).Rapidement. || Le bout de la route fut tout de suite atteint (→ Ondée, cit. 1).
De suite pour tout de suite : immédiatement, incontinent.
REM. Cet emploi est condamné par les puristes depuis le XVIIIe s.; mais il est encore littéraire au XIXe s. (Il recommença de suite, Flaubert, l'Éducation sentimentale, II, 2) et il est resté vivant dans la langue familière, parlée ou écrite. La concierge revient de suite. Afin de savoir de suite à qui ils avaient à faire (Proust, → Observateur, cit. 5). Au XXe s., de suite, dans ce sens, est marqué comme populaire et peu correct (ce qui est historiquement absurde).
9.1 Quoiqu'Edme R. ait employé au moins trente ans à toutes les opérations que je décris, je les rapporte de suite; et parce qu'elles ont une liaison entr'elles, et pour n'y plus revenir.
Restif de La Bretonne, la Vie de mon père, p. 141.
10 Ordonne que le présent jugement sera exécuté de suite à la diligence du capitainerapporteur […] (Jugement de la Commission militaire jugeant le duc d'Enghien).
de suite ! mots désespérants qui sont l'ouvrage des juges !
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, II, IV, 2 et 3, éd. Levaillant.
11 Ce n'était pas cher pour le quartier, puis le local était libre et pouvait être occupé de suite.
Huysmans, En ménage, II.
12 J'ai un terrible défaut, une lacune immense que je préfère avouer de suite.
Léon Daudet, Salons et Journaux, p. 114.
13 Parfois des rages me prennent de lâcher tout, de suite, de décommander les leçons, d'envoyer promener tout le monde (…)
Gide, Journal, 18 mars 1890.
13.1 Mais le capitaine Bordeille va certainement vous renseigner. Je lui téléphone de suite.
R. Queneau, le Dimanche de la vie, p. 24.
c (Spatial). Immédiatement après, contre, tout à côté. Immédiatement, juste. || C'est tout de suite après la barrière, à main (cit. 8) droite (→ aussi Discret, cit. 7).
d Pop. Tout juste. || Il y a tout de suite un mois qu'il est parti.
———
II Ce qui suit, ce qui se suit.
1 (V. 1360; siute, v. 1220). Personnes qui se déplacent avec une autre dont elles sont les subordonnées; escorte d'un souverain, d'un haut personnage. Appareil, cortège, équipage, escorte, train. || La suite de qqn; une suite. || L'empereur, l'impératrice et leur suite (→ Infiniment, cit. 5). || Le cardinal se retira avec toute sa suite (→ Moindrement, cit. 2).Par ext. || Une suite d'admirateurs. Cour.
14 — Qu'est ce seigneur ? — Il part, c'est quelqu'un de ma suite.
— Oui, de ta suite ô roi ! de ta suite ! — J'en suis !
Nuit et jour, en effet, pas à pas, je te suis.
Hugo, Hernani, I, 4 (1830).
(1559). Domestiques qui accompagnent leur maître. Gens. || Sa suite prend aussitôt la fuite. → Écrier (s'), cit. 1. || Un valet de sa suite. 1. Suivant (II.).
15 Sa suite se composait d'un valet de chambre, de deux gardes malades, et de sa gouvernante, miss Lucas.
Valery Larbaud, Enfantines, « Dolly ».
16 Je me demande ce qu'ils disent (les valets du Carlton) d'un homme qui voyage sans suite et sans bagages, et qui loue tout le premier étage d'un hôtel ?
Valery Larbaud, Barnabooth, Journal, I, 12 avr.
Loc. Vx. Cheval de suite, destiné à un domestique.
2 (Fin XVIe). Ce qui suit (qqch.); ce qui vient après (ce qui n'était pas terminé, entier). || La suite du discours (cit. 22) fit comprendre le début. || Les premiers mots sont lisibles, mais je ne puis lire la suite. || Mme Riccoboni donna une suite à la « Vie de Marianne » laissée inachevée par Marivaux. || La suite de cette histoire (→ Anticiper, cit. 6).
17 Mais n'anticipons pas ici sur ce triste sujet. Je ne serai que trop forcé d'en parler dans la suite de cet écrit.
Rousseau, les Confessions, IX.
Loc. La suite au prochain numéro (du journal). Suivre (à suivre). Au fig. (fam.). En voilà assez pour l'instant, nous reprendrons plus tard.La suite à demain !Suite et fin, suite qui termine l'histoire.
Se dit d'un ouvrage qui en continue un autre bien qu'il ne porte pas le même titre. || La suite d'un film à épisodes.
La suite d'un repas : les derniers plats qu'on va servir.Absolt. || Apportez-nous la suite. || Vous pouvez nous donner la suite.
18 Valentin enlève les assiettes et va chercher la suite, les restes du ragoût de midi.
R. Queneau, le Dimanche de la vie, p. 162.
Comm. || Article sans suite, dont l'approvisionnement n'a pas de suite. || Solde d'articles sans suite.
3 Temps qui vient après le fait ou l'action dont il est question. || Des prédictions que la suite n'a pas démenties (→ Métoposcopie, cit.). || Attendons la suite.
Dans la suite : dans la période qui a suivi, après cela. Depuis. || On a vu dans la suite l'impertinence (cit. 2) de ces calomnies (→ Après coup). || Des fautes réparées dans la suite par de fidèles services (→ Oublier, cit. 13).Vx. || Dans les suites : dorénavant.Plus rarement. Dans la période qui suivra.
19 Le plus plaisant est que le chef, qui interrogeait à l'autre bout du fil, ne demandait pas une réponse vraie mais une réponse convenable; j'en eus mille preuves dans la suite.
Alain, Propos, 14 mai 1921, Mensonges militaires.
(1739). Plus cour. Par la suite : dans la période qui a suivi ou qui suivra. || Les ouvrages qu'il m'a été donné de composer par la suite (→ Errance, cit. 3). Ensuite, tard (plus tard). || Nous verrons par la suite. || Par la suite vous pourrez en changer. Avenir (dans l'avenir).
19.1 (…) je vous donnerai ces papiers que vous copierez et nous causerons sur les moyens de vous rendre service par la suite.
Marivaux, le Paysan parvenu, III, in Romans, Pl., p. 681.
4 (Av. 1678). Souvent au plur. ou dans des loc. Ce qui découle, résulte (de qqch.). → Après, cit. 14. Aboutissement, conséquence (cit. 8), effet, résultat. || Le luxe (cit. 3), suite naturelle du progrès. || La suite normale de ma démarche (→ Convocation, cit. 3). || La honte (cit. 3), suite du supplice. Accompagnement. || Les suites d'une affaire. Développement, prolongement, reliquat. || Un éclat (cit. 14), une noirceur (cit. 8) qui auraient eu de fâcheuses suites. Contrecoup, lendemain. || Trop prévoir les suites des choses (→ Entreprendre, cit. 2). || Les dépendances (cit. 6) et les suites des choses.
20 Enfin, une pareille liaison, en bien réfléchissant, ne pouvait avoir de mauvaises suites : Thérèse aurait intérêt à tout cacher, il la planterait là aisément quand il voudrait (…)
Zola, Thérèse Raquin, VI.
Accidents, troubles qui se manifestent quand la cause a cessé d'agir. || Les suites d'une maladie. Séquelle (2.). || Maladie qui laisse des suites, des traces derrière soi. Ressentir (se ressentir de). || Gazé (cit. 2) qui meurt des suites de la guerre.
Donner suite (à un projet, une demande…), poursuivre son action pour lui donner un aboutissement (→ 1. Fou, cit. 26; mitiger, cit. 3). || Nous sommes sans nouvelles, ils n'ont pas donné suite.
Comm. || Suite à… (votre lettre, votre demande) : comme suite à, en réponse à…REM. Cette expression est critiquée par les puristes.
Vx. Conséquence, importance.
21 (…) ils ne suivent la mode et le train commun que dans les choses de rien et de nulle suite.
La Bruyère, les Caractères, XVI, 5.
(1635). Par suite de : à cause de, en conséquence de. Cause (à), grâce (à). → Croisement, cit. 5. || Par suite d'un refroidissement (cit. 1) il lui vint une angine. || Par suite d'une confusion phonétique (→ Fin, cit. 37).
22 Elle avait mené (…) une vie irréprochable, mais moins par suite de ses principes que par instinct et par goût maternel.
O. Feuillet, Morte, p. 103, in F. Brunot, la Pensée et la Langue, p. 812.
5 (XVIIe). Ensemble de choses, de personnes qui se suivent. a Choses, personnes qui se présentent les unes à côté des autres dans l'espace. || Suite de personnes. Chaîne, file, procession, queue, ribambelle. || Une suite de portraits des rois d'Espagne (→ Intervalle, cit. 3). || Suite de canaux (cit. 6), de rues tranquilles (→ Mi-, cit. 4). || Une longue suite de pierres druidiques (→ Grève, cit. 2). Chapelet, enfilade.(Dans un ordre). || Suite progressive. Échelle. || Suite de cartes. Séquence.
23 Toute la rue semblait une suite de mairies, de sous-préfectures, de musées municipaux, d'ambassades minuscules, de ministères lilliputiens auxquels se fussent mêlés plus modestement quelques bureaux d'octroi et quelques mausolées du Père Lachaise.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. V, XXVI, p. 253.
b (1538). Choses, personnes qui se succèdent dans le temps. Succession. || Une longue suite de descendants. Postérité. || La suite des jours (→ Écouler, cit. 15). || Dans la suite des temps (→ Authentique, cit. 6). || L'histoire (cit. 30) n'est qu'une suite d'horreurs, de catastrophes (→ Progression, cit. 2). || Suite fortuite d'événements (→ Force, cit. 57). || La longue suite des effets (→ Enchaînement, cit. 6). || Suite cohérente de phénomènes ( Processus, cit.), des formes successives d'un objet ( Genèse, cit. 3). || Nommer les éléments d'une suite. Énumération, liste. || Suite qui se renouvelle. Cycle. || Longues suites de vers pompeux (→ Dramatique, cit. 6.2). || Suite d'injures (→ Appeler, cit. 31). Kyrielle, série (2., et REM. ). || Suite continue, ininterrompue.
24 C'est depuis la soupe jusqu'au fruit, depuis le lever de la table jusqu'à la sortie, une suite d'échos parlés, une avalanche d'anecdotes, une succession de racontars, une enfilade de petits récits sans exposition (…)
Ed. et J. de Goncourt, Journal, 7 déc. 1893, t. IX, p. 134.
c (V. 1727). Math. Ensemble de termes qui se présentent dans un ordre tel que celui des nombres entiers ( aussi Succession). || Suite d'éléments d'un ensemble : famille d'éléments de cet ensemble indexée par une partie de l'ensemble des entiers naturels. || Suite numérique, définie sur l'ensemble des nombres réels, ou sur celui des nombres complexes. || Suite convergente, qui admet une limite. || La suite des nombres naturels, des nombres premiers, des nombres pairs. || Suite infinie. || Suite de nombres à caractères particuliers. Progression, série.
d Chim. Série.
25 Chaque type d'atome est caractérisé par une valeur du nombre entier N et l'on ne tarda pas à s'apercevoir que ce « nombre atomique » est égal au numéro d'ordre de l'élément correspondant dans la suite périodique de Mendéléeff.
L. de Broglie, Physique et Microphysique, p. 46.
e Ling. Succession d'éléments. Séquence.Spécialt (dans une grammaire générative). Séquence appartenant à l'ensemble fini des symboles désignant les éléments d'une langue. || Suite terminale, formée par les éléments (unités syntaxiques minimales) qu'engendrent les règles syntagmatiques et transformationnelles.
6 (XIXe). Absolt. Techn. (terme de librairie). Ensemble des gravures d'un ouvrage. || Une double suite sur japon (→ aussi Graver, cit. 5).Arts décoratifs. Tenture composée de plusieurs tapisseries dont chacune représente un épisode d'une histoire.
7 (1842). Mus. Composition musicale faite de plusieurs pièces de même tonalité. || La suite est l'ancêtre de la sonate. || Suite instrumentale comprenant prélude, allemande, courante, sarabande, gigue, pavane, menuet (cit. 5), passacaille… || Suites de Bach, de Haendel.Suite d'orchestre : composition de forme voisine. || « Pétrouchka », suite d'orchestre de Stravinsky.
8 (1913; de l'angl. suite, de même origine que le franç. suite). Anglic. Appartement de plusieurs pièces en enfilade, loué à un seul client, dans un hôtel de luxe. || Louer une suite dans un palace.REM. L'implantation de cet anglicisme est en partie lié au fait que le mot appartement est souvent employé en hôtellerie pour « chambre ».
26 J'ai, au Carlton, une suite de dix fenêtres sur l'Arno, salle à manger, fumoir, salle de bains aussi grande que la chambre à coucher; on a doublé le personnel, à mon étage.
Valery Larbaud, A. O Barnabooth, Journal, I, 12 avril.
27 Las, sensible au peu de crédit que lui valaient son air et son vêtement, il demanda une suite et non une chambre, ce qui modifia l'attitude du préposé qui lui en fit visiter deux.
Jacques Laurent, les Bêtises, p. 37.
CONTR. (De à la suite) Avant, devant. — Incohérence; inconséquence. — Début. — Annonciateur. — Cause, source.
DÉR. Suitée, suites.
COMP. Ensuite.
HOM. Suites.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • suite — Suite. s. f. Collectif. Ceux qui suivent, ceux qui vont aprés. On le laissa passer, & on ferma la porte à toute sa suite. Suite, signifie aussi, Ceux qui accompagnent quelqu un par honneur, qui sont autour de luy, devant ou aprés luy pour luy… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • suite — [swiːt] noun [countable] 1. a set of rooms, especially expensive ones in a hotel or an office building: • a hotel suite • The firm has a suite of offices on the second floor. 2. COMPUTING a group of related computer programs that work together …   Financial and business terms

  • Suite... — Suite... Album par Baptiste Trotignon Sortie 2010 Genre Jazz Label naive Albums de Baptiste Trotignon …   Wikipédia en Français

  • suite — Suite, Assectatio, Consecutio, Continuitas, Imitatio. Suite et accompagnement, Comitatus. La suite et officiers qui estoyent avec un magistrat en la province, Comites iudicum. La suite et consequence, Consequentia. Suite et entretenement des… …   Thresor de la langue françoyse

  • Suite — Suite, n. [F. See {Suit}, n.] 1. A retinue or company of attendants, as of a distinguished personage; as, the suite of an ambassador. See {Suit}, n., 5. [1913 Webster] 2. A connected series or succession of objects; a number of things used or… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • suite — [ swit ] noun count ** 1. ) a set of rooms: a seven room penthouse suite the hotel s honeymoon suite a second floor suite of offices => EN SUITE 2. ) a set of matching pieces of furniture 3. ) COMPUTING a set of computer programs: a suite of… …   Usage of the words and phrases in modern English

  • Suite — Suite …   Википедия

  • suite — [swi:t] n ▬▬▬▬▬▬▬ 1¦(rooms)¦ 2¦(furniture)¦ 3¦(computers)¦ 4¦(music)¦ 5¦(politics)¦ ▬▬▬▬▬▬▬ [Date: 1600 1700; : French; Origin: Old French siute; SUIT1] 1.) …   Dictionary of contemporary English

  • suite — sustantivo femenino 1. Conjunto de varias habitaciones de un hotel lujoso comunicadas entre sí: El famoso cantante vivirá en una suite de un céntrico hotel. suite nupcial Suite para recién casados. 2. Área: música Conjunto de fragmentos de una… …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • Suite — Sf Zimmerflucht, Komposition aus nur lose gefügten Sätzen per. Wortschatz fach. (17. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus frz. suite, eigentlich Folge , dieses aus vor rom. * sequita, zu l. sequī folgen .    Ebenso nndl. suite, ne. suite, nschw. svit,… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.